Depuis le 1er juillet 2015, les Très Petites Entreprises (TPE ; moins de 11 salariés) n’ont à payer ni cotisation sociale, ni salaire pour la première année suivant l’embauche d’un apprenti de moins de 18 ans.

Cette mesure représente une aide sur l’année de 4 400 euros versée chaque trimestre par tranche de 1 100 euros. Pour l’apprenti, rien ne change, il bénéficie toujours de ses cotisations sociales et de sa rémunération qui est prise en charge par l’Etat.
À l’issue de la première année sans cotisation ni salaire à verser dans le cadre du contrat d’apprentissage, le dirigeant de TPE peut bénéficier du régime d’aide lancé par le Gouvernement en septembre 2014. C’est-à-dire se voir attribuer une aide de 2 000 euros pour tout apprenti supplémentaire du fait du cumul de l’aide de 1 000 euros avec la prime à l’apprentissage du même montant versée par la Région.