A partir du 1er janvier prochain, les cotisations versées au titre d’une mutuelle, dans le cadre d’un contrat qui ne remplit pas toutes les conditions voulues, perdront le bénéfice des exonérations sociales et fiscales ! Voici les points qu’il faut absolument vérifier auprès de votre organisme :

  • prise en charge du ticket modérateur
  • prise en charge du forfait journalier
  • prise en charge des dépassements d’honoraires
  • prise en charge des frais d’optique
  • prises en charge interdites
  • taux de prise en charge par l’employeur
  • portabilité des garanties